L’épargne retraite en entreprise : le fonctionnement

L’épargne pour la retraite commence tout d’abord par les cotisations qui sont prélevées sur le salaire perçu chaque mois, au titre des régimes de retraite obligatoires. Cependant il existe d’autres solutions d’épargne à titre personnel dans le cadre d’une retraite. Placer de l’argent dans un plan épargne retraite entreprise permet notamment de se constituer une retraite supplémentaire, pour pallier la chute du taux de remplacement au moment du passage à la retraite.

L’Épargne Retraite en Entreprise est constituée de dispositifs d’épargne collective. Elle permet aux salariés, par le biais de l’entreprise, de se constituer une retraite supplémentaire ou de financer un projet à venir. Le montant épargné au fil des ans sera disponible au moment de la retraite du salarié ou à plus court terme et pourra être sorti sous forme de capital ou de rente.

PEE, contrat d’assurance vie collectif souscrit par l’entreprise et destiné au
départ à la retraite des salariés

P4M vous accompagne sur :

PEE, contrat d’assurance vie collectif souscrit par l’entreprise et destiné au
départ à la retraite des salariés

P4M vous accompagne sur :

Quelle est la différence entre l’épargne salariale et l’épargne retraite en entreprise ?

L’épargne salariale est un système d’épargne collectif mis en place au sein de l’entreprise. Elle permet au salarié de se constituer une épargne dans le cadre de son entreprise sous forme de plan d’épargne. Tandis que l’épargne retraite en entreprise proposée par l’employeur permet au salarié de se constituer un capital supplémentaire pour sa retraite.

Quelle est la différence entre l’épargne salariale et l’épargne retraite en entreprise ?

L’épargne salariale est un système d’épargne collectif mis en place au sein de l’entreprise. Elle permet au salarié de se constituer une épargne dans le cadre de son entreprise sous forme de plan d’épargne. Tandis que l’épargne retraite en entreprise proposée par l’employeur permet au salarié de se constituer un capital supplémentaire pour sa retraite.

Zoom sur les anciens dispositifs de l’épargne retraite en entreprise

Le Plan d’Épargne Retraite Populaire : PERP

Le PERP a été créé par la loi Fillon en août 2003. C’est un contrat d’assurance individuel et facultatif. Le souscripteur effectue des versements sur son plan jusqu’à l’âge de départ en retraite (62 ans pour ceux nés depuis le 1er janvier 1955). Une fois à la retraite, le souscripteur voit son capital accumulé converti en rentes. Ces rentes lui seront reversées jusqu’à son décès.

Le contrat de retraite Madelin

La « loi Madelin » permet au travailleur non salarié (TNS) ou indépendant de déduire de son revenu imposable les cotisations sur un contrat Madelin (retraite, prévoyance, mutuelle, chômage…). Ici, l’objectif d’un contrat de retraite Madelin, est de pouvoir se constituer une retraite complémentaire qui sera restituée sous forme de rente en parallèle des retraites obligatoires, tout en bénéficiant d’une déduction fiscale des primes versées.

Le Plan d’Épargne pour la Retraite Collectif : PERCO

Le PERCO est un dispositif d’entreprise qui permet aux salariés de se constituer une épargne en prévision de la retraite. Les sommes sont bloquées jusqu’à cette échéance retraite, sauf cas de déblocage exceptionnel.

L’Article 83

Souscrit par l’employeur pour le compte de ses salariés, ce contrat sert à capitaliser en vue de sa retraite. En pratique, les contrats « article 83 » signifient que chaque salarié concerné par le dispositif bénéficie d’un compte dédié à son épargne retraite. Sur ce compte, l’entreprise s’engage au versement régulier de cotisations. Le bénéficiaire peut lui aussi effectuer des versements volontaires.